Monday, May 10, 2004

Outils de productivité pour travailleurs autonomes

Dans son livre The Future of Work", Thomas Malone du MIT souligne la transformation du monde du travail d'un univers ordonner-et-contrôler à celui de coordonner-et-cultiver. L'autonomie des travailleurs jumelée à la facilité de communication accrue grâce à Internet fonts en sorte que, plus que jamais, le travail autonome peut s'avérer très avantageux pour l'entreprise et le consultant. Encore faut-il se doter de méthodes et d'outils permettant d'être efficace et professionnel.

Réseautage professionnel

Trouver un emploi, un contrat, ou un bon employé lorsqu'on est employeur, se fait dans la vaste majorité des cas via le bouche à oreille et à l'occasion grâce à des services tels agentsolo.com. LinkedIn, un outil de réseautage professionnel permet d'identifier et d'étendre notre propre réseau de contacts. Ainsi, un contact pourra endosser une expérience de travail précédente ou nous introduire à "l'ami d'un ami". Quelques autres outils adressent le même créneau (Friendster, Friendzy, Ryze, Tribe.net), mais LinkedIn semble être le produit le plus prometteur du groupe de par son fonctionnement, le souci du respect de la vie privée, l'équipe de gestion et le financement derrière l'entreprise (Sequoia Capital, ceux-là mêmes qui furent derrière Groogle et Yahoo!). Le point le plus sensible de ce type d'outils, tout comme Plaxo, présenté un peu plus loin dans cet article, est le respect de la vie privée et la sécurité. En effet, il faut admettre que dévoiler des éléments précis de notre vie privée et professionnelle peut représenter un certain risque. Toutefois, dans le contexte où ceci est fait en toute connaissance de cause et que tant l'efficacité que les résultats peuvent être positifs, LinkedIn pourrait s'avérer un outil fort intéressant tant pour le travailleur autonome que pour un employé désirant rester à l'affût des opportunités d'emplois; ou pour l'employeur désirant dénicher la perle rare. Une lecture attentive de l'entente d'utilisation et de la politique de respect de la vie privée est de mise.

Carnet d'adresses

Dans le même ordre d'idées que LinkedIn, Plaxo permet quant à lui d'adresser un autre volet de la gestion de notre réseau de contacts. Grâce à une excellente intégration à Microsoft Outlook ou Outlook Express, Plaxo facilite la mise à jour et le maintient de façon automatisée, pour ceux qui auront installé l'outil, de notre carnet d'adresses. Suite à l'installation, Plaxo parcourra notre carnet actuel en plus des courriels contenus dans les dossiers que nous indiquerons. Ces informations collectées serviront ensuite, toujours avec notre consentement, à acheminer une invitation aux personnes désignées afin qu'elles mettent à jour leurs coordonnées. Par la même occasion, nous pouvons communiquer nos propres coordonnées à ces personnes. Le récipiendaire de cette invitation pourra simplement compléter un formulaire Web avec ses nouvelles coordonnées ou lui-même devenir membre de Plaxo et ainsi bénéficier du même automatisme. Malgré quelques suspicions trouvées dans les groupes de discussion, Plaxo semble aussi prendre très au sérieux la sécurité et le respect de la vie privée.

Équipe de travail virtuel

Le dernier outil abordé est Groove, le joujou de Ray Ozzie, celui qui fût l'instigateur de Lotus Notes il y a de cela quelques années. Groove est à Notes ce que Microsoft Word est à Notepad. Du point de vue technologique, les termes point à point, services Web, sécurité à clés partagées, synchronisation, mode autonome et en ligne, développement rapide, y sont tous. Mais au-delà d'une technologie de pointe encore plus impressionnante dans la version 3.0, actuellement en bêta, il y a la réponse à de réels besoins pour quiconque aura eu l'occasion de travailler au sein d'une équipe virtuelle. Partage de fichiers et révisions, planification de réunions virtuelles, chat, messagerie et téléphonie via Internet, carnet de notes, gestion de projet et bien d'autres. Tout ceci dans un environnement entièrement collaboratif et intuitif. La version 3.0 à venir règle deux lacunes majeures de la version actuelle en s'intégrant à merveille à Windows en plus d'être beaucoup plus performante.

Nous pouvons conclure en mentionnant Thomas Davenport dans "The Attention Economy": dans l'économie de l'attention, la ressource la plus rare n'est pas les idées ou le talent, mais l'attention elle-même. Nous devons trouver les moyens de gérer cette ressource limitée et critique à l'atteinte de nos objectifs.

Post a Comment